CHAN 2016- RD Congo : Florent Ibenge veut partir avec une médaille

FacebookTwitterGoogle+Share

La RD Congo a validé son billet pour les demi-finales du Championnat d’Afrique des Nations. Les Congolais ont dominé lors des quarts de finale le pays hôte, le Rwanda 2-1 aux termes des prolongations.

En conférence de presse d’après match, le sélectionneur des Léopards du Congo, Florent Ibenge parle de la capacité de ses joueurs de faire face aux pressions : « La RDC dispose des clubs locaux qui vont souvent loin dans des compétitions africaines inter-clubs et nous devrions avoir dans cette compétition une équipe nationale capable d’atteindre le dernier carré » a t-il dit.

Ibenge1

A l’issue d’un match âprement disputé, Congolais et Rwandais ont chacun eu une mi-temps. Les Léopards ont marqué à la première mi-temps et les Amavubis à la seconde. C’est aux prolongations que la RDC est arrivée à bout du Rwanda.

Ibenge explique :

« On a laissé passer l’orage. On était entrée dans la confrontation directe avec le Rwanda pour essayer de se rendre coup pour coup. Avec l’appui du public, ils étaient un peu plus frais que nous. On s’est repris en deuxième partie de la mi-temps, on a repris le jeu jusqu’à partir aux prolongations ».

Cette victoire propulse la RDC en demi-finale. Les Congolais joueront contre le vainqueur de la confrontation Zambie-Guinée. Ils n‘avaient plus atteint cette phase de la compétition depuis leur sacre de 2009 en Côte d’Ivoire.

Florent Ibenge se dit satisfait de cette victoire.

« On est très content. On avait cet objectif de ne pas rentrer avant le mois de février. Ce n’est pas un objectif qu’on s’était donné par forfanterie ou par orgueil », dit-il.

Le technicien congolais fait une analyse des deux mi-temps : « Les rwandais ont, avec l’appui de leur public, commencé à pousser à l’entrée de la deuxième période. Nous avons commencé à jouer long comme eux et nous avons rétabli l’équilibre plus tard…Je ne devrais pas être pressé d’opérer de changements tant nous avions repris le contrôle du match et n’avions pas de grands gabarits sur le banc ».

La qualification acquise, le coach ne veut pas rentrer bredouille. Il lorgne une médaille« Il est hors de question de repartir comme ça. Nous devons prendre une médaille ».

Articles liés

FacebookTwitterGoogle+Share

Leave a Comment