CHAN 2016 : Le Mali accompagne la Zambie en quarts,l’Ouganda et le Zimbabwe restent

FacebookTwitterGoogle+Share

Le football n’est pas une science exacte. La dernière journée des matches de poules a renvoyé les observateurs à leurs observations ! Au départ, la Zambie était qualifiée avec ses 6 points et le Zimbabwe éliminé après ses deux défaites. La deuxième place se jouait à distance entre le Mali, quatre points, et l’Ouganda, un point. Il fallait s’attendre en conséquence à un match pour la gagne des Aigles et des Cranes. Rien de tout cela. 

Le Mali, à Kigali, joua les pantouflards, tandis que l’Ouganda, à Rubavu, fut souvent dominée territorialement par une formation zimbabwéenne qui, en dépit de sa dernière place, aura sans doute été la révélation du groupe, produisant un football de qualité dont on ne le soupçonnait pas. Le groupe D aura été le plus serré avec trois nuls et trois victoires par seulement 1 but à 0.

On jouait vite et bien à Rubavu. Les Warriors avaient au début de la rencontre une assez large maîtrise du ballon. A Kigali les Maliens procédaient par longues balles en avant comptant sur les attaquants pour pousser sur les ailes avant de venir mettre en danger le gardien zambien Jacob Banda. Poudre aux yeux, c’était d’une inefficacité totale. Il y aura quand même un gros tir d’Aliou Deng que Banda sera, au terme d’une belle envolée, d’envoyer en corner. A peu près au même moment l’attaquant zimbabwéen Rodreck Mutuma propulsait de la tête un véritable boulet, à bout portant, dont on n’a pas toujours pas compris comment Tatenda Mkuruva s’y prit pour le dégager. Vraiment une énorme frappe. A Kigali, Lassana Samaké s’essayait à surprendre Banda. Mission impossible. 

malizambie1
Après la pause, la nouvelle la plus importante partit de Rubavu. Le Zimbabwe venait d’ouvrir la marque par William Manondo au terme d’un slalom, à faire frémir un skieur, dans la défense ougandaise. Les espoirs des Cranes semblaient définitivement derrière eux. D’autant que Maliens et Zambiens ne produisaient pas trop d’efforts, le nul arrangeant les deux pays.

Il y aura, dans le temps additionnel, l’égalisation des Ougandais par Gefrey Serunkuma. Cala faisait longtemps que leurs camarades du groupe leur avaient fermé la porte des quarts de finale.

Pour récapituler après Rwanda – RD Congo et Cameroun – Côte d’Ivoire, on connaît les deux derniers quarts de finale qui seront joués dimanche 31 janvier, Tunisie – Mali  au stade Nyamirambo de Kigali et Zambie – Guinée au stade Umuganda à Rubavu.

ZAMBIE – MALI : LES REACTIONS

Christopher Katongo, attaquant zambien :

« Concernant notre futur adversaire, la Guinée, je trouve qu’ils ont de bons joueurs, comme les Maliens. Nous avons regardé leurs matches et le coach va se pencher sur la tactique à adopter. Je ne sais pas ce qu’il a en tête. Mais tous les joueurs de mon équipe sont prêts à relever ce nouveau challenge, parce que c’est l’étape suivante pour atteindre la finale. La Guinée est un des deux obstacles à franchir pour aller en finale et j’ai hâte d’y être. »

Nguessan Kouamé, attaquant malien :

« Nous savions que la Zambie était une grande équipe parce qu’elle l’a prouvé lors de la CAN 2012. Donc, nous, les jeunes, nous nous sommes préparés en conséquence. Nous voulions remporter la victoire. Mais nous avons fait match nul et ce n’est pas la fin du monde. On a décroché la qualification et c’est le plus important. Notre prochain match sera face à la Tunisie qui est aussi une grande équipe. Ils ont des joueurs talentueux. »

LE CLASSEMENT FINAL DU GROUPE D

1. Zambie 7 points – qualifiée
2. Mali 5 points – qualifié
3. Ouganda 2 points – éliminé
4. Zimbabwe 1 point – éliminé

Articles liés

FacebookTwitterGoogle+Share

Leave a Comment