Groupe B : Le Cameroun se fait piégé par l’Ethiopie qui reste dans la course

FacebookTwitterGoogle+Share

Les données d’avant-match étaient claires. La victoire qualifiait le Cameroun pour les quarts de finale dans le sillage de la RD Congo, victorieuse en première heure de l’Angola (4-2). Dans toute autre hypothèse les Lions Indomptables devraient s’en remettre aux résultats des deux matches de la dernière journée du Groupe B, RD Congo-Cameroun et Ethiopie-Angola.

Non seulement les camarades d’Hugo Parick Nyame n’ont pas gagné mais ils demeurent sous la menace d’un retour de l’Ethiopie qui avait son petit point peut encore rejoindre le Cameroun.

Le message n’a pas été bien entendu. Les Camerounais n’ont jamais porté les habits des guerriers qui ont fait, aux plus belles heures de ces trente-cinq dernières année, la renommée des Lions Indomptables. On pourra toujours évoquer le manque de compétition des joueurs après quatre mois de quasi-hibernation, leur appartenance à treize clubs ce qui n’est pas pour faciliter la cohésion d’un groupe.

Comme les Ethiopiens, plutôt un peu meilleurs que lors de leur première sortie face à la RD Congo, sont arrivés avec sept journées de championnat dans les jambes, ils étaient un peu plus affûtés. Ils ont couru, mis sur sa défensive le gardien Nyame. Ils ont à plusieurs reprises tenté leur chance, comme les Camerounais. Et comme ces derniers, ils ont tiré à gauche, à droite et au-dessus de la barre, ne mettant jamais en grand péril le gardien d’en face.

camet

Si l’on se fie aux statistiques du match, le Cameroun a été supérieur dans la possession (56%), dans les tirs au but (16 contre 9). Mais cela ne s’est pas franchement traduit dans le jeu. On avait l’impression que les uns et les autres, Lions et Walyas, couraient en vain et que la partie aurait pu durer plus longtemps sans qu’ils parviennent à trouer les filets.

Cette impuissance, mélange de naïveté et de maladresse, n’augure pas bien la suite du tournoi que l’un ou l’autre se qualifie. Le niveau de la compétition est très relevé et ni Camerounais, ni Ethiopiens n’ont donné l’impression de pouvoir élever leur niveau de jeu. Et si les Walyas ont paru en progrès par rapport à leur première sortie qui leur avait valu une lourde défaite face aux Léopards, le Cameroun n’a pas été très différent de sa prestation face à l’Angola.

Le Cameroun n’a besoin que d’un point. Mais la RD Congo sera peut-être heureuse de contribuer à l’élimination d’une équipe de la même zone qu’elle, la zone Centre. Verdict le lundi 25 janvier à Huye.

La rencontre Cameroun-Ethiopie a notamment été marquée par deux coupures d’électricité plongeant le stade dans le noir pendant plusieurs minutes. Seuls moment de défoulement des supporters et spectateurs.

Articles liés

FacebookTwitterGoogle+Share

Leave a Comment